Le plus grand guérisseur Lyonnais

Ayant vécu plus de 30 ans dans cette belle ville, je ne pouvais pas ne pas vous parler de Maître Philippe de Lyon.

Ce fût un très grand guérisseur et comme tous ceux qui ont entendu parler de lui, j’ai cherché à le connaître mieux. Profitant de la chance d’habiter à Lyon, j’ai fait un petit tour au cimetière de Loyasse pour me recueillir sur sa tombe et quelle ne fût pas ma surprise et ma joie de voir qu’encore de nos jours des gens viennent lui demander des miracles (des petits papiers étant accrochés sur la grille qui entoure sa tombe), et le nombre de plaques de remerciement pour ces guérisons en témoignage. Qu’il soit mort ne change rien… il continue à œuvrer. Cela m’a donné la force de continuer dans cette voie de la Guérison car quoi qu’on en pense, les personnes savent le bien que les guérisseurs procurent à autrui, surtout ceux dotés de talents aussi exceptionnels que les siens.
Puis, j’ai voulu me rendre à l’Arbresle, je me suis dit que faire un petit pèlerinage à l’endroit où il avait vécu pourrait me permettre de me connecter à ses énergies plus facilement. Cela a été dur d’accéder à la maison de famille de son épouse où il a séjourné et où il est mort. Comme de nombreux admirateurs du Maître, j’ai pu observer cette demeure “le Clos de Landar” derrière le portail. Une association fait tout pour qu’elle devienne un musée. J’ai hâte de pouvoir y retourner pour la visiter !
Et le grand lieu culte de Maître Philippe, au 35 de la rue tête d’or, où il opéra de 1886 à 1905 le plus grand nombre de ses guérisons miraculeuses en utilisant simplement la prière.
Il eut de nombreux disciples dont Papus.
Il fut convoqué à la Cour du Tsar pour soigner le Tsarévitch Alexis. Son rayonnement s’étendait, à l’époque, dans toutes les Cours d’Europe ; proche du tsar Nicolas II, du roi d’Italie, de l’empereur d’Autriche, de Guillaume II, d’Édouard VII et de bien d’autres. Personne ne remettait en cause ses pouvoirs de guérisseurs, c’était une évidence.
A part peut-être la médecine qui le convoqua à un procès pour exercice illégal de la médecine où il fournit des certificats de guérison attestant de la véracité de son action.

Il fût également le directeur de l’école de magnétisme et massage à Lyon, approuvée par l’académie de médecine et l’État français le 26 mars 1895 (à cette époque, on reconnaissait l’effet du magnétisme pour soigner ! Ce qui fait plaisir…)
Sans compter toutes les décorations et titres qui lui ont été remis :

  • Officier du Nicham Iftikar par le Bey de Tunis, le 22 février 1881.
  • Capitaine des sapeurs-pompiers de L’Arbresle en 1884 par décret du ministre de l’intérieur.
  • Doctorat en médecine par l’université de Cincinnati conféré le 23 octobre 1884.
  • Citoyen d’honneur pour ses mérites scientifiques et humanitaires de la ville d’Acri le 28 avril 1885.
  • Officier d’honneur de la Croix-Rouge française, inscrit sur le livre d’or (n°13b) le 15 janvier 1886.
  • Membre Protecteur de l’académie Mont-Réal à Toulouse, nommé le 20 avril 1886.
  • Docteur en Médecine honoraire de l’Académie Royale de Rome le 12 mai 1886.
  • Docteur en médecine, médecin de l’armée Russe et conseiller de l’Etat Russe avec rang de général.

La reconnaissance de ce Maître n’est plus à démontrer. Ce fût un grand guérisseur qui transmettait un enseignement simple :
“Le plus simple est de cultiver le champ de la charité. Ne pas dire du mal d’autrui, savoir qu’on est ici par la volonté de Dieu voilà le nécessaire ; la foi augmente et dans ce champ poussent toutes choses utiles à notre avancement.”
Le pouvoir de guérir miraculeusement ne venait pas de lui, comme il le disait lui-même : “Dieu en est capable quand Il trouve un homme qui aime jusqu’à donner sa vie comme Lui.”
Je regrette qu’il ne soit pas plus connu et reconnu à notre époque pour tous les bienfaits et miracles qu’il a prodigués tout au long de sa vie.
Le Curé d’Ars aurait prédit son avenir à sa mère (prénommée Marie) enceinte et à son père (prénommé Joseph)…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *