Notre mère Terre, la guérison de la régénérescence.

La Terre sinon rien !

Les personnes que je rencontre se posent toujours des questions sur mes capacités, mes dons, mes facultées. C’est vrai que je ne peux pas beaucoup les aider. J’ai toujours été ce que je suis et, je ne vois rien de particulier chez moi.
Mais une chose dont je suis sûre, c’est que je suis entièrement Terrienne.
On me trouve très naïve, trop aimante, trop patiente. Alors parfois on en profite, on teste, on essaye de savoir jusqu’où l’on peut aller. Alors, je marque les limites, je cadre et l’on ne me reconnaît plus. Je suis comme la Terre, je me mets en colère.
Comme Elle, je ne le fais pas de gaieté de coeur mais par nécessité. Et oui, la Terre se met en colère. Elle le fait pour ses enfants qui l’habitent. Elle le fait car si Elle nous laisse faire, nous la détruirons. Et si nous la détruisons, c’est nous Humains que nous détruirons et tout ce beau monde qui nous a été offert pour vivre dans l’Amour.
La Terre pleure mais Elle sait que nous aurons de nouveau conscience de sa Valeur. Que nous comprendrons que sans Elle, il n’y a de Monde d’en Haut. Et si Elle s’écroule, c’est tout le Monde énergétique qui s’écroule. Nous sommes tous liés. Beaucoup pensent que le Monde Energétique est plus Beau, plus Merveilleux. Effectivement, il l’est parce que ceux qui s’incarnent, dégagent, créent et renouvellent cette Energie.
Nous devons comprendre l’importance de la Déesse Terre car sans Elle, Dieu mourra et nous aussi, sans cycle, sans retour : le Néant.
Voir le monde magique tel qu’il est est une priorité.
Vous avez dû remarquer quand, parlant à vos plantes, elles grandissent mieux. Dites-vous que c’est la même chose pour la Terre qui abrite votre corps, votre esprit et votre âme.
Croire au Dieu énergétique sans croire à la Déesse Terre, c’est ne croire qu’à moitié. C’est amputer ce que nous sommes.
Mon père me donne le souffle, Ma mère m’incarne. Et c’est aux deux que je dois la Vie et la connaissance de l’Amour qui les unit.
Je vénère tous ceux qui m’entourent : la Nature, les Animaux, les Insectes, l’Homme, la Femme, l’Enfant, car en Eux, il y a la Vie.
Je bénis la pluie qui me donne l’eau qui me désaltère, le Soleil qui donne la force vitale aux aliments que je mange, le Vent qui renouvelle, assainit l’Air que je respire.
Et toujours je suis en Joie et en Amour car je vis pleinement.
“A toi, Douce Terre, je t’aime de tout mon coeur et au-delà !”
Je tiens à vous citer un texte apocryphe. Texte évidemment qui n’a pas été choisi au concile de Rome lors de la sélection des évangiles.


Ce texte où Jésus nous transmettait sa Prière à la Mère Céleste :
“Notre mère qui est sur Terre
Que ton Nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Et que ta volonté s’accomplisse en nous comme en toi.
De même que tu missionnes chaque jour,
Tes anges pour le service,
Envoies-les vers nous.
Pardonnes-nous nos fautes,
Comme nous expions toutes nos fautes envers toi.
Ne permets pas que nous devenions la proie de la maladie,
Mais délivres-nous du mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent,
la Terre, le Corps et la Santé.
Amen.”
Cendrine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *